Vidéo associée: 

Mali : vers la fin du conflit ?

Corps: 

François Hollande l’a rappelé vendredi depuis l’Allemagne : « Il ne s’agit pas d’intervenir au Niger comme nous l’avons fait au Mali, mais nous aurons la même volonté de coopérer pour lutter contre le terrorisme ». La veille, deux attentats-suicides ont été perpétrés quasi-simultanément au Niger, à quelques centaines de kilomètres de la frontière malienne : le premier contre l’armée nigérienne à Agadez, le second contre le site nucléaire d’Areva à Arlit, visant directement les intérêts français. Au total, une vingtaine de morts, principalement des militaires.
A l’origine de ces attaques : le djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, responsable de la prise d’otages sanglante d’In Amenas dans le sud de l’Algérie en janvier dernier. Selon un communiqué, il aurait supervisé les deux attentats au Niger, menés par son groupe Les signataires du sang avec l’aide du Mujao, un mouvement dissident d’AQMI que la France a combattu au Nord-Mali. Le chef djihadiste a menacé la France et tous les pays engagés au Mali de « lancer d’autres attaques au Niger ».
Au Mali, l’heure est maintenant à la recherche du compromis. Des discussions entre le gouvernement malien et le MNLA ont commencé hier. L’objectif : débloquer la situation à Kidal, toujours occupée par les touaregs qui refusent le retour de l’armée et de l’administration. Les dirigeants maliens vont également s’attaquer à la préparation de l’élection présidentielle, prévue à la fin du mois de juillet. Le pays pourrait même bénéficier de l’aide financière de plusieurs donateurs, réunis à Bruxelles le 15 mai dernier. A la clé : 3,25 milliards d’euros de promesses de dons pour les autorités maliennes si le calendrier est respecté. Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.

Le Mali parviendra-t-il à trouver une stabilité politique et se reconstruire ? La France arrivera-t-elle à éradiquer définitivement le terrorisme au Sahel ? Faut-il craindre des attentats islamistes sur le sol français ?

Invités :
-  François Loncle, Député de l’Eure
-  Thierry Oberlé, Grand reporter au Figaro et co-auteur de Notre guerre secrète au Mali
-  Moussa Ag Assadir, fondateur du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA)
-  Pierre Lellouche, député UMP de Paris

Pour cette cinquième saison, découvrez notre formule entièrement consacrée à l’actualité avec davantage d’interactivité…
Commentez en direct votre rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux.
Nous attendons toutes vos réactions sur notre page Facebook et sur Twitter via le hashtag : #CVR, une émission en permanence connectée !
Retrouvez-nous également tous les jours sur le site de notre partenaire Lejdd.fr. Cette année encore, plus que jamais, le débat de Ça vous regarde, c’est d’abord… votre débat !

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au cœur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.

Diffusion : du lundi au jeudi à 20h45 après Ça Vous Regarde : l’Info

En partenariat avec :

Pour commenter l’émission : rendez-vous sur le site du JDD.fr

Une production LCP-Assemblée nationale.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/05/2013