Vidéo associée: 

Publié le 21/10/2017

Madrid veut mettre au pas la Catalogne

Corps: 

Le gouvernement espagnol s'est réuni samedi 21 octobre à Madrid pour tenter de trouver des solutions à la crise entre le pouvoir central et la Catalogne. A l'ordre du jour de ce conseil des ministres extraordinaire, quelles mesures mettre en place pour prendre le contrôle d'une province encline à la sécession. Le Premier ministre, Mariano Rajoy, pourrait proposer de remplacer l'exécutif catalan et d'organiser des élections début 2018.

'L'objectif principal est de revenir à la légalité, a-t-il commenté vendredi, à Bruxelles, où se déroulait un Conseil européen. Il ne peut en effet exister une portion du pays où la loi ne serait pas appliquée. Nous devons revenir à une normalité institutionnelle.'

Vendredi toujours, à Oviedo, dans le nord de l'Espagne, où se tenait la remise du Prix Princesse des Asturies, le roi Felipe VI a été on ne peut plus ferme sur ce qui constitue la prise crise institutionnelle que son pays ait à affronter depuis la fin de la dictature de Franco, en 1975. 'L'Espagne doit faire face à une tentative inacceptable de sécession sur son territoire national et cette crise sera résolue en ayant recours aux institutions démocratiques légitimes, en respectant notre constitution et les principes et valeurs de la démocratie parlementaire dans laquelle nous vivons depuis 39 années.'

L'épreuve de force se poursuit avec le chef du gouvernement de Catalogne, Carles Puigdemont, qui n'a, pour sa part, pas l'intention de renoncer à l'indépendance de sa province.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité