Vidéo associée: 

Publié le 20/09/2017

Madrid a suspendu lautonomie de la Catalogne estime le président de la région

Corps: 

La tension monte d'un cran en Catalogne. Ce matin, la Guardia Civil a arrêté a une dizaine de hauts responsables du gouvernement régional, qui envisage d'organiser le 1er octobre un référendum d'indépendance, malgré l'interdiction du pouvoir central espagnol.

En réaction, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Barcelone. Des heurts ont éclaté avec la police qui a mené des perquisitions dans les bâtiments du gouvernement régional.

Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, accuse Madrid d'avoir " suspendu de facto l'autonomie " de la région et dénonce des méthodes totalitaires.

Le gouvernement espagnol tente par tous les moyens d'empêcher l'organisation de ce référendum d'indépendance, jugé illégal, en multipliant les perquisitions pour saisir bulletins de vote, affiches ou autre matériel électoral.

Hier soir, les forces de l'ordre sont intervenues dans les locaux d'une compagnie postale privée, où elles se sont heurtées à des manifestants.

L'Estat espanyol ha suspès de facto l'autogovern de Catalunya i ha aplicat de facto un estat d'excepció https://t.co/GL8tF6DS7d #1Oct pic.twitter.com/s6IlQS5ZE4- Carles Puigdemont (@KRLS) 20 septembre 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet