Vidéo associée: 

Lycéens manifestants collés: "Il y a des chefs d'établissement qui jouent la fermeté"

Corps: 

Marie-Cécile Périllat est enseignante à Toulouse et militante SNES-FSU. Elle s'insurge contre les "pressions" exercées par des chefs d'établissement contre des lycéens manifestant contre les loi Travail. "Que les absences soient notées et que les parents soient tenus au courant pour les mineurs, il en va d'une question responsabilité de l'établissement ce n'est pas ce qu'on conteste. Ce qu'on conteste c'est que soit pris le prétexte de ces absences de fait administratives pour leur expliquer qu'on va leur mener la vie dure, c'est ça le problème", explique la syndicaliste. "Il y a des chefs d'établissement qui jouent la fermeté", selon elle.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/06/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité