Vidéo associée: 

Lycéennes kidnappées: “nous luttons contre le terrorisme” (président nigérian)

Corps: 

Voilà plus de trois semaines que les quelques 200 adolescentes nigérianes ont été kidnappées par les islamistes de Boko Haram. Et cet enlèvement suscite une vague d'indignation au Nigéria et bien au-delà du pays.

Au Niger voisin, des centaines de femmes ont manifesté ce jeudi dans la capitale Niamey pour réclamer la libération des jeunes filles.

Le président nigérian Goodluck Jonathan s'est exprimé sur le sujet à l'ouverture d'un forum international à Abuja, un rendez-vous économique occulté par le sort des lycéennes. Il a remercié les participants d'être venu. 'Vous nous apportez votre soutien pour que nous remportions la guerre que nous menons contre le terrorisme', a-t-il déclaré.

Une chaîne de solidarité mondiale s'est tissée, notamment sur les réseaux sociaux, avec des personnalités comme Michelle, la femme de Barack Obama, ou encore Malala Yousafzai, la jeune Pakistanaise, militante du droit à l'éducation pour les jeunes filles.
Elle-même a été victime de l'obscurantisme en 2012, en étant attaquée par des talibans pakistanais. Pour elle, l'idéologie de Boko Haram n'a rien à voir avec l'islam.

Plusieurs organisations musulmanes se sont exprimées dans ce sens et ont condamné cet enlèvement. Ainsi l'Union mondiale des oulémas, réputée proche des Frères musulmans, qui dénonce un 'acte criminel'.

Plusieurs pays, dont la France, ont proposé leur aide aux autorités nigérianes afin de retrouver les jeunes filles.

Partager cette vidéo :

Publié le 09/05/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI