Vidéo associée: 

L’UNICEF alerte sur l‘état de malnutrition dont souffrent de plus en plus d’enfants syriens

Corps: 

Alma, âgée de neuf mois, est née prématurément. Elle ne pesait qu'1,2 kilo. Toutes les semaines, Salima, sa mère, l'amène dans un centre d'Alep gérée par une ONG partenaire de l'UNICEF. Elle y reçoit des rations d'aliments thérapeutiques spéciaux pour les enfants mal nourris.

'Alma s'est beaucoup améliorée, grâce aux docteurs. Ils se sont bien occupés d'elle. Plus de diarrhée, plus de vomissements. Oui, ils se sont bien occupés d'elle. Alma est venue ici grâce à l'équipe de porte-à-porte de l'UNICEF. Ils ont analysé son cas et estimé qu'elle devait être transférée au centre', raconte-t-elle.

L'UNICEF soutient soixante centres en Syrie. Beaucoup disposent d'équipes mobiles. Des bénévoles ayant reçu une formation font du porte à porte dans les rues d'Alep pour examiner les enfants, et repérer ceux qui souffrent de malnutrition, et de retards de croissance.

Partager cette vidéo :

Publié le 16/09/2015
Publicité

Contenus sponsorisés