Vidéo associée: 

L’Ukraine menacée de division ?

Corps: 

La contestation gagne du terrain en Ukraine. Dans plusieurs régions comme à Lviv, dans l’ouest du pays, les bâtiments officiels ont été pris d’assaut. Les représentants du pouvoir central ont quitté les lieux, laissant les locaux de l’administration régionale aux mains des manifestants anti-gouvernementaux.

La contestation touche désormais la moitié des provinces ukrainiennes, essentiellement celles situées dans l’ouest, à proximité des frontières de l’Union européenne.

Dans certaines régions, des représentants des forces de l’ordre se désolidarisent du pouvoir central. Ainsi Yaroslav, membre de la police anti-émeute de Lviv. Interrogé par euronews, il dit avoir démissionné pour marquer son désaccord avec les brutalités policières commises contre les manifestants. Il évoque notamment les mauvais traitements infligés à un homme mis à nu et battu en plein air. “De tels actes sont honteux”, ajoute-t-il.

“Les manifestants réclament désormais la démission de tous les membres de la police anti-émeute, explique Mykhaylo Dubyak, correspondant d’euronews à Lviv. Pour ce faire, ils bloquent l’accès du bâtiment de cette unité. Le but : éviter que ces policiers soient envoyés à Kiev pour y combattre les opposants”.

Toujours à Lviv, les représentants locaux du parti au pouvoir, le Parti des Régions, se sont eux aussi désolidarisés des autorités à Kiev.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages