Vidéo associée: 

L’Ukraine en quête d’investisseurs étrangers

Corps: 

Le Forum économique international de Kiev a réuni les 6-7 octobre 2016, responsables politiques, économistes et spécialistes venus de plus de vingt pays. Thème central des débats : comment attirer des investissements étrangers ? Ces derniers sont-ils prêts à mettre la main au porte-feuille en Ukraine malgré la guerre dans l'est du pays ? Nous prenons la température lors cet évènement dédié aux affaires.

Les entreprises étrangères sont-elles prêtes à investir en Ukraine malgré le conflit dans l'est du pays ? Une question centrale abordée lors du Forum économique international de Kiev qui a accueilli des centaines d'économistes, responsables politiques et hommes d'affaires venus de plus de 20 nations.

Le Premier ministre ukrainien Volodymyr Hroisman a souligné que la priorité de son pays, c'est de réussir à se passer des aides internationales et de générer des revenus, principalement en attirant des investisseurs extérieurs. 'L'Ukraine a reçu 2,8 milliards de dollars [l'équivalent de deux milliards et demi d'euros] d'investissements étrangers sur les six premiers mois de cette année, ce montant est deux fois plus élevé qu'en 2015, a-t-il indiqué lors de l'ouverture de l'évènement avant d'ajouter : Pour autant, je voudrais souligner que l'Ukraine aurait pu recevoir beaucoup plus.'

Cinq fois moins d'investissements qu'en Pologne, dix fois moins qu'en Estonie

Les statistiques le confirment. D'après Algirdas Šemeta, le médiateur parlementaire ukrainien pour les entreprises, le volume d'investissement par habitant est en Ukraine, cinq fois moins élevé qu'en Pologne et dix fois moins élevé qu'en Estonie.

La principale raison à cela, ce n'est pas seulement le conflit armé au Donbass. La corruption et le manque de confiance dans la justice ukrainienne représentent les plus grands freins à l'investissement étranger. C'est ce que révèle une étude menée par la banque d'investissement ukrainienne Dragon Capital et par l'Association ukrainienne pour le commerce européen (EBA). 102 investisseurs présents ou non en Ukraine ont été interrogés. 'Ces trois obstacles à l'investissement étranger apparaissent très clairement,indique Eugene Baranov, directeur général de Dragon Capital. Mais que la corruption soit citée en premier, cela a été une mauvaise nouvelle pour nous, concède-t-il. Quand des investisseurs associent le risque d'une escalade du conflit au risque que la corruption reste au même niveau, ce dernier élément gagne en importance,' dit-il.

Pour le monde des affaires, les actions que Kiev doit mener pour attirer les investissements étrangers sont à réaliser dans le domaine judiciaire en remplaçant et poursuivant les juges corrompus. Même chose pour de nombreuses personnalités officielles.

Corruption et sécurité, deux défis pour le gouvernement

'La corruption est un obstacle à l'investissement presque dans tous les pays où elle se pratique, explique Tilman Hoppe, expert anti-corruption au Conseil de l'Europe. Donc le Conseil de l'Europe soutient de nombreux pays dans cette lutte et en Ukraine, on travaille avec une Agence de prévention, poursuit-il. Le Conseil de l'Europe le fait depuis plus de dix ans, donc on espère qu'un changement important sera visible ces prochaines années,' insiste-t-il.

Au Forum, chacun semble d'accord pour dire que si le gouvernement ukrainien met en oeuvre toutes les réformes nécessaires, l'Ukraine deviendrait attractive vu de l'étranger.

'Les salaires ukrainiens sont deux fois moins élevés qu'en Chine'

'L'Ukraine est un pays qui a un très grand potentiel en Europe, assure Krzysztof Siedlecki, président du conseil de l'association EBA. Actuellement, c'est l'une des nations où le coût du travail est le moins élevé pour cette région du monde : les salaires en Ukraine sont deux fois moins élevés qu'en Chine,' affirme-t-il.

Kiev a créé une Agence de soutien à l'investissement qui sera opérationnelle prochainement. Une bonne nouvelle pour les participants de l'évènement même s'ils attendent plus. Pour faire venir les investisseurs extérieurs, il faut aussi en finir avec les prises de contrôle par la force d'entreprises par des personnalités plus puissantes, sans qu'elles ne soient inquiétées.

Toutes les recommandations formulées lors du Forum seront transmises au gouvernement.

Partager cette vidéo :

Publié le 11/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité