Vidéo associée: 

L’UE au cœur des législatives serbes

Corps: 

Les bureaux de vote sont ouverts en Serbie. Ce sont des élections législatives anticipées et les troisièmes législatives depuis 2012.

Le parti du Premier ministre Aleksandar Vucic part largement favori des intentions de vote, mais l'économie fragile et les privatisations pourraient permettre à l'extrême droite de faire son retour au parlement.

'Je suis venu remplir mon devoir civique et j'attends de ceux que pour qui je vote qu'ils travaillent' dit Blazo Mitric, un électeur de Belgrade sur le point de voter. 'Nous devons nous battre pour notre terre, regarder en avant et faire en sorte, surtout pour les jeunes, que l'on vive mieux.'

Le Premier ministre, qui fut lui-même un nationaliste et un ministre de Slobodan Milosevic avant de devenir centriste, compte sur une large victoire qui lui permettrait de poursuivre les négociations d'adhésion à l'Union européenne.

La classe politique serbe y est, dans l'ensemble, favorable. A l'exception de l'extrême droite de Vojislav Seselj, l'ancien mentor d'Aleksandar Vucic avant la conversion politique du Premier ministre. Le leader des Radicaux (SRS) prône, lui, un virage vers Moscou, l'allié slave qui a toujours soutenu Belgrade pendant la guerre au Kosovo. 'La Serbie ne sera en sécurité que si elle s'aligne sur Moscou qui nous a toujours aidés et ne nous a jamais bombardés' a-t-il ainsi déclaré.

Aleksandar Vucic essaie de son côté de rassurer les électeurs. Son programme 'est d'aller vers l'Europe, pas de mettre en danger notre relation avec (les Russes) ou de leur imposer des sanctions (...)' a-t-il ainsi expliqué, soulignant qu'il s'agissait de rester 'neutre militairement'.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité