Vidéo associée: 

L’opposition vénézuélienne mobilise massivement et appelle à la grève générale

Corps: 

Des centaines de milliers d'opposants au président Nicolas Maduro ont manifesté dans les rues de Caracas et d'autres villes du Venezuela ce mercredi.

L'opposition, furieuse depuis que la justice a suspendu son projet de référendum révocatoire contre le président la semaine dernière, appelle à la grève générale vendredi pour réclamer le départ du chef d'État socialiste.

Comme lors des nombreuses manifestations organisées par l'opposition de centre-droit, le leader Henrique Capriles a galvanisé la foule: 'Au Venezuela il y a eu un coup d'Etat. Je n'ai cessé de défendre la voie électorale car je crois qu'il faut regarder le pays au delà de Maduro. Il faut penser au Venezuela le jour d'après Maduro' a lancé Capriles.

Inició #LaTomaDeVenezuela hasta que que cese el GOLPE de Estado y se respete el derecho de REVOCATORIO que tenemos los venezolanos! pic.twitter.com/XDEALlXygk- Henrique Capriles R. (@hcapriles) 26 octobre 2016

Nicolas Maduro a riposté contre celui qu'il a battu de justesse au second tour de la dernière élection présidentielle. 'Celui qui appelle à la violence, et qui a des responsabilités légales, qu'ils peut assumer ou non, qu'il se tourne vers le pays et qu'il demande pardon. La justice aura la sagesse de chercher la paix' a déclaré le président lors d'une allocution télévisée.

Les manifestations ont été parfois violentes. Un policier a été abattu dans l'etat de Miranda, dont Henrique Capriles est le gouverneur.

Le gouvernement vénézuélien a annoncé que les militaires occuperont les entreprises qui se joindront à la grève générale.

Estas son las únicas herramientas que le quedan al gobierno. Perdieron el pueblo y quieren imponer la violencia. Hoy en Mérida! pic.twitter.com/YF4KH3UPEX- Carlos García (@CarlosGarc1a) 26 octobre 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 27/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité