Vidéo associée: 

"L’opinion public est traumatisé par la radicalisation de l’islam !" Charles Consigny

Corps: 

Dans la nuit du 21 au 22 avril, le collectif La Chapelle debout et 150 migrants se sont installés dans le lycée Jean-Jaurès du 19ème arrondissement de Paris. " Ce n'est pas parce qu'ils sont en situation irrégulière qu'ils n'ont pas le droit à un minimum de dignité." souligne Charles Consigny, juriste et écrivain. Le problème selon lui réside dans la position de l'Europe en faveur des réfugiés de guerre. " L'Europe à 28 est la première puissance du monde. Si on ne peut pas accueillir ces réfugiés de guerre, ça veut dire qu'on est mort. " Pour lui l'opinion public " est traumatisé par la radicalisation de l'islam. C'est ce qui tapisse l'opinion actuel. " Pour Joëlle Dago-Serry, chargée de clientèle dans le logement social, ce repli sur soi-même est lié à une question d'origine : " S'il y avait une guerre en Norvège ou au Danemark, on trouverait normal d'ouvrir nos portes."

Partager cette vidéo :

Publié le 25/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité