Vidéo associée: 

L’ONU exige une “hausse exponentielle” de la solidarité envers les réfugiés syriens

Corps: 

Ban Ki-Moon monte au créneau pour appeler à plus de solidarité envers les réfugiés syriens. Le secrétaire général de l'ONU s'est exprimé lors d'une conférence internationale destinée à trouver des pays d'acceuil. Il s'agit de répondre à la 'plus grande crise de réfugiés et de déplacés de notre temps' a t-il souligné.

'Géré correctement, l'accueil des réfugiés est un bénéfice pour tout le monde' a-t-il dit. 'Ils apportent de nouvelles compétences et de l'expérience à une force de travail vieillissante. Les tentatives de les diaboliser ne sont pas seulement choquantes, elles sont incorrectes du point de vue des faits'.

Le Haut commissaire aux réfugiés de l'ONU, Filippo Grandi a donné les chiffres. 'Notre but est de trouver un pays d'admission pour au moins 10% des réfugiés syriens, soit 480 000 personnes sur trois ans. Cela peut paraître important, mais ça ne l'est pas, si on compare avec le nombre de réfugiés accueillis dans les pays voisins. Si en proportion de sa population, l'Europe accueillait le même pourcentage de réfugiés que le Liban, elle devrait prendre 100 millions de réfugiés', a t-il expliqué.

Un rapport publié mardi par l'ONG britannique Oxfam indique que les pays riches n'ont réinstallé que 67 100 réfugiés syriens, soit 1,39% du total. M. Grandi a par ailleurs regretté que plus de 50% des quelque 11 milliards de dollars promis en février à la conférence de donateurs de Londres en faveur de la Syrie et des pays voisins n'aient pas encore été financés.

Partager cette vidéo :

Publié le 30/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI