Vidéo associée: 

L’ONU demande à la Russie qu’elle lui laisse les couloirs humanitaires d’Alep

Corps: 

Les Nations Unies ont fait connaître leur volonté de prendre en main les couloirs humanitaires ouverts à Alep pour permettre aux plus de 250 000 civils pris au piège de fuir les quartier rebelles assiégés par l'armée syrienne.

'Nous suggérons que la Russie nous laisse les couloirs qui ont été ouverts à son initiative. L'ONU et ses partenaires humanitaires savent ce qu'il faut faire. Ils ont l'expérience' a déclaré ce vendredi à Genève l'envoyé de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura. 'C'est notre travail. Apporter des fournitures et une aide humanitaire aux civils là où ils sont volontaires, c'est exactement ce à quoi sert l'ONU', a-t-il ajouté.

Staffan de Mistura a réitéré l'idée de faire respecter des 'pauses humanitaires de 48 heures', pour permettre les opérations humanitaires à travers les lignes de front et encourager les civils à emprunter les couloirs. 'Comment peut-on espérer que des milliers de gens traversent un corridor, alors qu'il y a des bombardements, des pilonnages, des combats?' s'est justifié Staffan de Mistura.

Plus de 250 000 civils sont bloqués dans les quartiers rebelles d'Alep, deuxième ville de Syrie, bombardés par les forces gouvernementales. Trois couloirs humanitaires ont été ouverts mais ils ne sont pas empruntés par les civils. Selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme (OSDH), 'une douzaine' de personnes sont sorties des quartiers assiégés depuis jeudi. Les forces gouvernementales accusent les rebelles d'interdire aux civils de fuir. Les rebelles affirment que des civils ont été pris pour cible sur les couloirs, par des tireurs embusqués.

L'ambassadeur de la Russie a Genève a déclaré que Moscou 'étudiera soigneusement et tiendra compte' des propositions de l'ONU. La France a jugé que les couloirs humanitaires n'étaient 'pas une réponse crédible' à la situation à Alep.

Partager cette vidéo :

Publié le 29/07/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité