Vidéo associée: 

L’odyssée de la famille King

Corps: 

Un mandat d'arrêt international lancé par les autorités britanniques pour un désaccord médical : le périple de la famille King est un feuilleton à rebondissements qui débute à Southampton en Angleterre et s'achève en République Tchèque.

Fin août, ils font sortir d'un hôpital britannique leur enfant sans autorisation, direction l'Espagne pour vendre une maison afin d'obtenir l'argent nécessaire pour soigner leur enfant à Prague.

A Malaga, le couple King est détenu pendant quelques heures avant que la justice britannique ne lève son mandat d'arrêt pour enlèvement.
La chasse à l'homme lancée contre cette famille a ému le Royaume-Uni. Lors d'une conférence de presse, le père de l'enfant fait part de son soulagement : 'Mon coeur est toujours ici mais je ne me sens pas bien. Heureusement maintenant nous pouvons voir notre fils, nous pouvons être ensemble, nous pouvons lui montrer notre amour car sans cela la vie n'a pas de sens. Nous voulons juste aider notre fils à traverser cette mauvaise période car il ne lui reste pas beaucoup de temps à vivre'.

C'est au chevet de leur fils que les Brett apprennent la décision de la Haute cour de Londres : le petit garçon va être transféré à Prague pour un traitement spécifique.

Ashya a déjà subi sans succès deux interventions chirurgicales majeures pour éliminer une tumeur au cerveau.
L'enfant, dans un état critique, est incapable de parler et a besoin d'une sonde gastrique pour s'alimenter.
La protonthérapie peut-être une alternative : 'Vous réduisez le risque d'irradier ce qui n'a pas besoin de l'être parce que vous ciblez exactement la tumeur explique Iva Tatounova du Centre tchèque de Protonthérapie. Vous n'irradiez pas les tissus sains. Le faisceau de protons ne va pas dans votre corps. Il s'arrête exactement où il doit s'arrêter, exactement dans la tumeur où il délivre la dose exacte qui est nécessaire '.

Ce traitement coûte cher : environ 65 000 euros mais il représente un espoir de survie pour Ashya. Mais un autre problème pourrait survenir. Les médecins tchèques craignent que ses parents, Témoins de Jéhovah, ne s'opposent à une transfusion sanguine qui pourrait être nécessaire.

Partager cette vidéo :

Publié le 09/09/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI