Vidéo associée: 

L’obésité pèse sur l‘économie américaine

Corps: 

C’est le problème de santé numéro 1 aux Etats-Unis: l’obésité. Cette maladie touche 35% des adultes, et la tendance ne fait que s’aggraver, car les enfants adoptent les mauvaises habitudes alimentaires de leurs parents. A ce rythme, l’obésité pourrait toucher 50% des Américains en 2030.

C’est pourquoi Michelle Obama a fait de la lutte contre ce fléau une priorité de santé publique, en lançant la campagne “Let’s move”. Mardi, elle a organisé un repas avec des enfants à la Maison Blanche.

“Continuez comme ça. Vous allez montrer le bon exemple pour le pays tout entier, parce que vous mangez sainement, vous êtes motivés, vous faites du sport dans la cour et toutes ces choses.” a déclaré Barack Obama qui a fait une apparition surprise.

D’après le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, environ un quart des Américains, adultes comme adolescents, ne mangent pas assez de fruits et légumes, voire pas du tout. Les Etats-Unis risquent d’avoir à faire face à un nombre croissant de cas de diabète, d’hypertension, et de maladies cardiaques.

“Les risques d’obésité chez l’enfant, si on ne s’y attaque pas au plan national, augmentent les risques de maladies chroniques dont le diabète, l’hypertension et les maladies cardiaques. Ce sont les principales dans notre pays.” estime Andrea Hulse-Johnson, médecin spécialiste de l’obésité. “Je crois que si ces maladies chroniques commencent plus tôt, elles impliquent un traitement et un suivi médical plus long, mais aussi une espérance de vie plus courte.” ajoute-t-elle.

La hausse du nombre de cas d’obésité s’accompagne d’un coût énorme: si cette augmentation continue à son rythme actuel, les dépenses de santé liées à la maladie devraient augmenter chaque année d’un montant compris entre 48 et 66 milliards de dollars.

“Les experts tirent la sonnette d’alarme. Le taux d’obésité chez les enfants américains a triplé en une seule génération. Cela pourrait entraîner une explosion des dépenses de santé déjà très élevées, représentant une menace pour l’avenir du pays.” relève Stefan Grobe, notre correspondant à Washington.

Partager cette vidéo :

Publié le 10/07/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité