Vidéo associée: 

Liban : l’ambassade d’Iran meurtrie, un message sanglant au Hezbollah

Corps: 

23 morts au moins, et 146 blessés c’est le dernier bilan du double attentat suicide qui a secoué, dans la ville de Beyrouth, l’ambassade d’Iran. Ce n’est pas une cible au hasard pour les Brigades Abdallah Azzam, proches d’Al Qaìda, qui ont revendiqué l’attentat : l’Iran soutient le régime syrien, et encourage le Hezbollah libanais à combattre aux côtés des forces d’Assad.

Rabih tient une boutique dans ce quartier résidentiel, bastion du Hezbollah :
“A la première petite explosion, les gens sont sortis pour voir ce qui s‘était passé. Sur les balcons, dans la rue. La deuxième explosion a été très puissante, elle a blessé beaucoup de monde, je les ai vus, les gens qui tombaient des balcons, d’autres touchés par des choses projetées des balcons.”

Les responsables du double attentat en ont promis d’autres, tant que le Hezbollah combattra en Syrie. Parmi les morts, il y a le conseiller culturel de l’ambassade.

“Lors de la tragédie d’aujourd’hui, explique Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, deux Iraniens ont été tués et bien plus de Libanais ont été malheureusement victimes de cette tragédie. Elle doit être un rappel pour nous tous, une alarme pour que nous fassions face à ce problème, et tant que nous ne prendrons pas cette question au sérieux, elle nous dépassera.”

Téhéran a accusé Israël, son ennemi juré, de cette attaque “terroriste”. Pour la Syrie c’est l’oeuvre des monarchies pétrolières du Golfe qu’elle accuse de financer et d’armer les rebelles. Washington, l’Union européenne et l’Onu ont condamné ce crime.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité