Vidéo associée: 

L’Europe sanctionne l’Ukraine mais doit travailler sur les listes

Corps: 

Il y aura bien des sanctions européennes. Les ministres des Affaires étrangères l’ont décidé à l’unanimité. Parmi les mesures prises, l’interdiction d’exporter en Ukraine des équipements anti-émeutes qui puissent servir à la répression.

“ La décision que nous avons prise en accord avec les trois ministres présents à Kiev est de procéder dans les prochaines heures à une interdiction de visas et au gel des avoirs financiers de tous ceux qui sont responsables des violences “, a confirmé la chef de la diplomatie italienne Emma Bonino.

En revanche, la liste des personnes ciblées n’est pas encore finalisée. Peu de chances que le président Ianoukovitch lui-même y figure alors que les ministres dépêchés par l’Union européenne tentent de le faire fléchir.

“ Elles ne seront pas forcément identiques aux listes des Etats-Unis. Nous prenons nos propres décisions. Mais j’imagine qu’il y a aura des noms en commun, et le contenu de ces listes sera décidé très rapidement. Nous avons tous insisté sur cela “, a expliqué le ministre britannique William Hague.

Les ministres des Affaires étrangères polonais, français et allemand travaillent sur un compromis qui impliquerait un gouvernement de transition, une réforme constitutionnelle et des élections anticipées.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/02/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité