Vidéo associée: 

L’espoir d‘échapper au Brexit dope les marchés

Corps: 

Dernière ligne droite de la campagne oblige, les grands patrons britanniques se mobilisent contre le Brexit. Parmi eux : Richard Branson, fondateur du groupe Virgin. Dans une lettre ouverte, il rappelle combien il était difficile de faire des affaires en Europe avant l'Union européenne et met en garde contre un retour en arrière.

'Je pense qu'un Brexit serait un désastre financier pour la Grande-Bretagne. La livre plongerait, le commerce serait entravé et le centre financier de l'Europe, actuellement à Londres, pourrait déménager sur le continent,' explique-t-il.

My day in London, discussing why I believe the UK should Remain in the EU https://t.co/ybeIVtB9kb #VoteRemain pic.twitter.com/DfeDmB9spv- Richard Branson (@richardbranson) 20 juin 2016

A trois jours du référendum, les marchés, eux, ne croient plus à une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union. Toutes les places européennes ont rebondi ce lundi, Londres clôturant en hausse de 3%, Paris gagnant 3,5% comme Francfort. La livre a connu sa plus forte hausse en sept ans, soulageant le yen, monnaie refuge. Les investisseurs se sont aussi détournés de l'or et des dettes souveraines, notamment du Bund allemand à 10 ans, dont le rendement est repassé en territoire positif.

Le maintien dans l'Union a pris la tête des sondages dimanche, dans le sillage du meurtre de la députée travailliste pro-européenne Jo Cox, jeudi.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/06/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI