Vidéo associée: 

Les tensions en Ukraine aggravent la situation économique déjà critique du pays

Corps: 

Les marchés avaient pourtant salué l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement d’Arseni Iatseniouk. Les obligations de la dette ukrainienne avaient même bondi de près de 20 % en quelques jours. Mais les récents événements changent la donne comme l’explique ce patron d’une banque d’investissement.

“Le problème majeur aujourd’hui, c’est l’intervention de la Russie en Crimée qui entache les bonnes intentions et les réactions positives des investisseurs face au changement politique du pays”, conclut Tomas Fiala, patron de Dragon Capital.

L’impact pour les petits commerces est bien réel. Anna Kovalenko est une jeune créatrice de mode. Sa boutique se trouve à Kiev.

“En mars nous, aurons une nouvelle collection et j’ai peur de ce que cela va coûter. Il nous faudra sûrement augmenter les prix de 10, 15 voir 20 % parce que les tissus ont été livrés depuis l‘étranger durant la semaine où le dollar a rapidement augmenté.”

Ironie du sort, si l‘économie ukrainienne souffre de l’action de Kremlin, les marchés russes ne sont pas épargnés. La Bourse de Moscou a terminé hier la séance en forte baisse. Les investisseurs craignent les graves conséquences de l’intervention en Ukraine sur une économie russe déjà chancelante.

Partager cette vidéo :

Publié le 04/03/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité