Vidéo associée: 

Les réfugiés syriens veulent plus de bombardements contre Bachar al-Assad

Corps: 

Les très nombreux réfugiés qui s'entassent depuis des années dans le camp syrien d'Al Noor, près de la frontière turque, se réjouissent de ces frappes américaines. Ils espèrent que ce n'est qu'un début et se reprennent à rêver d'une Syrie sans Bachar al-Assad.

'C'est super, ces frappes, estime un réfugié. Nous voulons qu'ils bombardent Bachar al-Assad encore et encore. Nous espérions ces frappes depuis longtemps. Il a utilisé des armes chimiques contre nous, il a bombardé des hommes et des enfants. Finalement, ils ont décidé de le viser. Ils doivent le chasser définitivement.'

'Nous sommes réfugiés depuis quatre ou cinq ans, rappelle un autre réfugié. Nous vivons comme des chiens. Nous voulons qu'ils le bombardent, nous voulons qu'ils nous en débarrassent pour que les gens puissent retourner chez eux, retrouver leur famille et leur terre. C'est bien. Si Dieu le veut, ils continueront à le bombarder.'

A Damas, les réactions sont tout autres. Beaucoup d'habitants dénoncent un 'acte d'agression' de la part des Etats-Unis.

'L'agression américaine aujourd'hui sur une base militaire n'est pas justifiée et l'accusation selon laquelle le gouvernement syrien est derrière les attaques chimiques n'est pas encore étayée. Il n'y a pas de commission d'enquête qui l'ai encore confirmé.'

Pour beaucoup de Damascènes, ces attaques américaines ne vont faire que renforcer le groupe Etat islamique. Et ils estiment qu'elles sont contraires au droit international.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/04/2017

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI