Vidéo associée: 

Publié le 25/07/2017

Les Polonais réagissent au véto présidentiel

Corps: 

Ils ont été entendus mais veulent aller plus loin. Des milliers de Polonais ont manifesté ce lundi à Varsovie en dépit du veto partiel opposé par le président Andrzej Duda, au projet de réforme du système judiciaire.

Selon le gouvernement, cette réforme permettra de lutter éfficacement contre la corruption des juges. Mais les manifestants dénoncent une menance pour l'indépendance des tribunaux.

'Selon moi le président a très bien agi - dit ce manifestant -. Il est en train de gagner peu à peu en autonomie, et en l'indépendance vis à vis de Jaroslaw Kaczynski, le chef du parti Droit et Justice', dit le manifestant Pawel Ceninski.

Le président polonais Andrzej Duda a surpris ce lundi en se prononçant lors d'une allocution en faveur de la réécriture de deux des trois lois contestées par la rue : des réformes de la Cour suprême et du Conseil national de la magistrature. Des lois pourtant initiées par son popre parti : la formation conservatrice au pouvoir Droit et Justice (PiS).

Votées la semaine passée au Parlement, elles donnent un rôle plus important à la majorité politique dans la nomination des juges. Un arrangement avec la constitution qui avait poussé Bruxelles a sommer Varsovie de les 'mettre en suspens', brandissant la menace de sanctions.

Alors que les opposants, qui manifestent depuis plusieurs jours à travers la Pologne, réclament un troisième véto présidentiel, la Première ministre Beata Szydlo annonçait dans la soirée qu'elle comptait maintenir la réforme.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet