Vidéo associée: 

Les Pays-Bas en état de choc

Corps: 

Tous les drapeaux ont été mis en berne ce vendredi à travers le pays.
Les Néerlandais en deuil se comptent par centaines. Ce sont des familles entières partant en vacances, des restaurateurs reconnus ou encore un sénateur qui ont disparu dans l'explosion du boeing de la Malaysia Airlines.

Le Premier ministre Mark Rutte leur a présenté ses condoléances, avant d'expliquer la nécessité de faire toute la lumière sur ce drame :

'Il semble que le vol MH17 ait été abattu, mais nous attendons encore d'avoir des clarifications sur les causes exactes du désastre. Pour le gouvernement, une enquête indépendante est clairement indispensable. Des experts du comité national de sécurité vont se rendre sur les lieux du crash. Un accès libre à ce site et la récupération des données des boîtes noires sont absolument vitales.'

Des proches des 189 victimes néerlandaises ont été reçues plus tôt à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol.
Les vols en direction de Kuala Lumpur ont été maintenus. Certains voyageurs ont fortement hésité :

'Hier, je réfléchissais un peu et j'avais un peu peur de prendre l'avion, mais j'ai pensé que maintenant, ils surveillaient de plus près les séparatistes, ou qui que ce soient, et c'est plus sûr maintenant, je pense.'

Ce crash est le deuxième plus meurtrier de l'histoire des Pays-Bas après celui de 1977. A Tenerife, 238 Néerlandais avaient perdu la vie.

Partager cette vidéo :

Publié le 19/07/2014
Publicité

Contenus sponsorisés