Vidéo associée: 

Les militants de Greenpeace désormais accusés de hooliganisme

Corps: 

La justice russe a décidé hier de réduire les charges retenues contre les membres de lâéquipage dâun navire de lâONG, détenus après lâabordage dâune plateforme de forage pétrolier dans lâArctique fin septembre.

En vertu de la loi, ils risquaient jusquâà 15 ans de prison pour piraterie contre 7 pour des faits de hooliganisme.

Une nouvelle qualification qui ne change rien pour lâavocat de lâorganisation écologiste :

âIls ne vont pas assez loin. Nos collègues ont dâabord été accusé dâêtre des terroristes, ils ont ensuite été accusés dâêtre des pirates. Ils sont maintenant accusés dâêtre des hooligans. Ils sont innocents de toutes ces accusations et ils doivent être libérés immédiatementâ, affirme Daniel Simons.

Les trente militants de lâéquipage de lâArctic Sunrise, dont deux journalistes, sont issus de 18 pays dont la Russie. Ils sont en détention à Mourmansk dans le nord-ouest du pays.

Ils ont reçu le soutien de lâétranger via des pétitions internationales et celui de ces militants écologistes qui ont manifesté à Moscou pour leur libération. Lâopération du 18 septembre dernier visait selon Greenpeace à attirer lâattention sur les dangers dâune exploitation pétrolière de lâArctique, une zone dont Moscou a fait une priorité en raison de ressources naturelles très importantes.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité