Vidéo associée: 

Les larmes du députés Charles de Courson

Corps: 

PARIS - 8 fév 2016 - Le député de l'opposition Charles de Courson (UDI) n'a pu s'empêcher de pleurer à la tribune de l'Assemblée en évoquant son grand-père, un député lui aussi mort dans un camp nazi, et son père résistant. Il a expliqué qu'il n'aurait pu voter l'inscription de la déchéance de nationalité telle qu'elle était prévue dans le texte initial du gouvernement. "Voter pour ce texte c'était trahir la mémoire de mon grand-père mort à Neuengamme", a-t-il expliqué la voix brisée. En revanche, il a décidé de voter la nouvelle version. Mais il aurait préféré une mesure d'indignité nationale.

Partager cette vidéo :

Publié le 09/02/2016