Vidéo associée: 

Les Grecs perdus, déboussolés, dépassés par le référendum

Corps: 

Dans une allocution télévisée à la nation, le Premier ministre grec a déclaré à ses compatriotes que voter "non" au référendum de dimanche ne signifierait pas un rejet de l'Europe mais renforcerait au contraire la pression sur les créanciers pour qu'ils acceptent un programme économique viable pour la Grèce. Le pays asphyxié par la fermeture des banques est divisé sur le sujet : le "oui" favoriserait la réouverture des guichets, mais le "non" permettrait de crier son désaccord face à cinq ans de politique d'austérité. "Les Grecs se sentent piégés", explique sur place le journaliste Pierre Grange.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/07/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages