Vidéo associée: 

Les Frères musulmans accusent l’armée d’entraîner l’Egypte dans une guerre civile

Corps: 

C’est avec ces balles, ces munitions que les partisans de Mohamed Morsi auraient été blessés ou tuées lundi l’aube au Caire, les Frères musulmans sont catégoriques.
Au cours d’une conférence de presse, certains cadres de la confrérie dénoncent un massacre, un terrible crime et accusent l’armée égyptienne d’entraîner le pays dans une guerre civile comparable à celle qui ravage la Syrie. Des Frères musulmans qui dénoncent plus que jamais un coup d’Etat militaire. Deux versions, deux Egypte semblent désormais s’opposer : “Le période sombre ne reviendra jamais explique ce partisan du président déchu. Morsi est le seul sauveur de la révolution et tous ces gens sont partisans de la révolution. Nous sommes ici pour sauver l’Egypte des arrestations, de la répression, du meurtre d’innocents, des massacres et du blocage de la liberté de la presse.” Et un autre partisan d’ajouter : “L’Occident ne condamne pas clairement ce coup d’Etat militaire et l’arrestation du seul président élu de l’Egypte. C’est comme si l’Occident était en train de dire” nous voulons un autre Ben Laden, un autre al-Zawahari et un autre terrorisme pour mener les pays musulmans à haïr complètement l’Occident.”

Adly Mansour, le président par intérim a ordonné l’ouverture d’une enquête sur ces violences. Depuis la destitution et l’arrestation de Mohamed Morsi mercredi par l’armée, la tension ne cesse de monter en Egypte entre ses partisans et ses opposants, les heurts ont déjà fait une centaine de morts.

Il y a eu beaucoup d’appels au calme avant que la violence n’explose, et aussi après l‘événement d’aujourd’hui qui est considéré comme la plus grande menace pour la sécurité de la nation explique notre envoyé spécial sur place Mohammed Shaikhibrahim. Dans le même temps, l’armée égyptienne a mis en garde tous ceux qui appeleraient à la vengeance.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/07/2013
Publicité

Contenus sponsorisés