Vidéo associée: 

Les frappes russes en Syrie déclenchées à la demande de Damas

Corps: 

Les bombardements russes en Syrie répondent à une demande du président Bachar Al-Assad. C'est ce qu'affirme la télévision d'état syrienne.

Selon elle, cette requête se base sur le droit international qui régit les liens entre états et garantit leur intégrité territoriale.

'Tout d'abord, nous allons soutenir l'armée syrienne seulement dans son combat légitime contre les groupes terroristes. Deuxièmement, ce sera un soutien aérien sans participer à des opérations terrestres. Et troisièmement, ce soutien sera limité dans le temps, tant que l'armée syrienne sera dans l'offensive', a déclaré Vladimir Poutine.

Les zones visées à Homs et Lattaquié sont tenues par le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, et par des rebelles islamistes. Paris et Washington craignent que Moscou ne vise pas exclusivement Etat islamique.

'Nous ne devons pas confondre - et cela n'arrivera pas - notre combat contre Etat islamique avec le soutien à Assad. De plus, nous avons été clairs : nous serions très inquiets si la Russie frappait des zones ou Etat islamique ou des groupes affiliés à Al Qaïda n'opèrent pas', a averti le Secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Les Etats-Unis poursuivent malgré tout le dialogue avec la Russie. Ils cherchent à organiser le plus vite possible une rencontre entre leurs états-majors respectifs sur la Syrie.

Partager cette vidéo :

Publié le 30/09/2015
Publicité