Vidéo associée: 

Publié le 09/02/2017

Les excuses de Nicolas Canteloup suite à son dérapage : "C'est moi qui mérite un bon coup de matraque !"

Corps: 

Dans sa Revue de presque du jour sur Europe 1, Nicolas Canteloup a tenu à faire ses excuses après la polémique soulevée par sa blague douteuse sur l'agression de Théo hier.

"Je suis gêné", a-t-il déclaré avec sa propre voix, avant de continuer : "C’est moi qui mérite un bon coup de matraque sur les doigts pour les vannes d’hier. Je sens bien que le passage de Hollande sur Aulnay-sous-Bois a divisé. Certains l’ont trouvé nul, d’autres très nul... Alors je l’ai réécouté et je ne suis pas d'accord. En fait, il est très, très, très, très, très nul ! Donc, une nouvelle fois, j'en suis désolé".

L'humoriste avait suscité l'indignation auprès du public et de la rédaction d'Europe 1 ce mercredi 8 févier pour une blague homophobe sur l'agression de Théo, violenté par des policiers à Alnay-sous-bois.

Il avait déclaré, en imitant François Hollande : "Amis gays, ce n'est pas la peine non plus de chercher un deux-pièces sur Aulnay centre, la police ne recommencera plus. C'était un accident, pas une pratique courante sur Aulnay-sous-bois".

> Voir aussi : Nicolas Canteloup dérape sur l'agression de Théo : "Amis gays, pas la peine de venir à Aulnay"

Après avoir évoqué le mariage gay, il avait continué en ajoutant : "Avec cet épisode de la matraque, si Théo, après réflexion, se découvre des sentiments pour le policier qui lui a introduit la matraque... Eh bien ils pourront, grâce à moi, s'épouser en toute légalité !".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet