Vidéo associée: 

Les États-Unis face aux “pratiques racistes coutumières de la police”

Corps: 

2014, l'année où les tensions raciales se sont ravivées aux Etats-Unis. Paradoxalement alors que le pays a, depuis 6 ans, élu le premier président noir de son histoire, les protestations contre le racisme se multiplient, rappelant les manifestations historiques des années 1960. Comme dans le passé, la police est accusée de discrimination contre les Noirs.

'J'ai peur pour mes fils. Ils grandissent et je ne sais pas quoi leur dire à propos de la police. Doivent-ils ou non l'appeler s'ils sont en difficulté, car la police n'est pas là pour nous protéger', dit une manifestante.

La mort de Michael Brown, le 9 août 2014, à Ferguson, dans le Missouri, a ravivé le sentiment de méfiance de la communauté afro-américaine

Ce jeune noir, non armé, avait été tué par un policier blanc. Une autre bavure policière. Une nouvelle victime, noire, une fois de plus.

'Ça ne concerne pas que Ferguson. Cela se produit dans chaque ville américaine. Les Jeunes hommes noirs sont marginalisés, ils sont déshumanisés dans chaque ville en Amérique, et donc il est juste de dire, je pense que la situation à Ferguson et l'affaire Michael Brown ont fait ressurgir tout un tas de choses', explique Clinton Stancil, pasteur de l'église baptiste de Saint-Louis à Ferguson.

Cette fois-ci, l'affaire arrive jusqu'à la Maison-Blanche qui en fait une priorité. Le président américain charge son ministre de la Justice, Eric Holder de mener une enquête au niveau fédéral.

Barack Obama, lui-même, reconnaît que ce qui s'est passé à Ferguson n'est pas un cas isolé.

'Nous devons reconnaître que la situation à Ferguson renvoie à des défis plus grands auxquels nous faisons face en tant que nation. Le fait est que dans de trop nombreuses régions de notre pays, une profonde méfiance existe entre les communautés de couleurs et l'application de la loi. C'est en partie l'héritage de la discrimination raciale dans notre pays', dit alors le président américain.

Poursuivi pour violation des droits civiques de Michael Brown, le policier Darren Wilson a été acquitté par un grand jury en novembre 2014, faute de preuves. Reste un rapport accablant du département américain de la Justice sur les pratiques racistes coutumières de la police de Ferguson.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/04/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI