Vidéo associée: 

Les Espagnols votent pour la deuxième fois en six mois

Corps: 

Le Premier ministre espagnol qui glisse son bulletin dans l'urne. Un air de déjà vu. En décembre, les Espagnols avaient déjà voté pour les législatives. Mais la victoire trop courte du Parti Populaire avait rendu impossible la formation d'un gouvernement. Depuis c'est donc l'impasse politique en Espagne.
En décembre les Espagnols avaient puni les grands partis de droite et de gauche, le PP et le PSOE. Si les socialistes du PSOE pourraient encore subir une défaite cuisante ils joueront peut-être les faiseurs de roi, pour former un gouvernement.

Le parti Podemos, et son charismatqiue leader Pablo Iglesias pourrait prendre la seconde position derrière la droite de Mariano Rajoy.

Reste à savoir avec qui les uns ou les autres formeraient une coalition; les électeurs ont bien peur que le blocage se reproduise.

'C'est plus ou moins comme la dernière fois, dit Zacarias, difficile de conclure un accord, et si c'est impossible on devra revoter.'

'Le résultat va certainement influencer l'économie et la situation dans le pays, ajoute Ignacio, c'est pour cela que je souhaite un peu de rationalité, de bon sens dans le changement : les choses doivent changer, une révolution c'est une chose, une autre chose est d'évoluer.'

Le Parti Populaire au pouvoir est encore donné en tête. Il se targue d'avoir sorti le pays de la crise en évitant un plan de sauvetage et les mesures d'austérité de Bruxelles et du FMI. L'économie croît au rythme de 3,4% par an, et le chômage baisse, avec un Espagnol sur cinq sans emploi.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/06/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité