Vidéo associée: 

Les combats font rage dans la ville syrienne de Qousseir

Corps: 

Les forces loyales à Bachar al Assad, appuyées par le Hezbollah chiite libanais, multiplient les attaques contre ce bastion rebelle. La ville, située près de la frontière libanaise, constitue un point stratégique crucial entre Damas et ses alliés de la côte méditerranéenne.

Alors que les combats font rage, les témoignages concernant l’usage d’armes chimiques affluent. Après le reportage de deux journalistes du Monde lundi, une autre équipe française a retrouvé la victime de l’attaque de Saraqueb, près d’Idlib. Le mois dernier, des combattants rebelles ont été hospitalisés d’urgences. Parmi eux Faris Kosa, suffoquant. Il raconte son calvaire : “Après l’attaque j’ai eu l’impression que mes poumons allaient exploser. Je me suis écroulé. Impossible de respirer. J‘étais quasiment aveugle et je suis tombé dans le coma. Tout était noir autour de moi.”

Faris a peut-être été victime d’une attaque au sarin, un gaz qui attaque le système nerveux. La Syrie en possède des dizaines de tonnes en réserve. La France doit analyser des substances retrouvées sur place pour en savoir plus.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/05/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité