Vidéo associée: 

Les appels à une trêve humanitaire à Gaza restent sans réponse

Corps: 

L'armée israélienne, sur terre, et par les airs, a poursuivi son offensive contre le Hamas pour le 18è jour consécutif.
La bande de Gaza reste intensément pilonnée. Rien que ce vendredi, plus de trente Palestiniens ont péri. La plupart sont des civils mais le porte-parole du Djihad islamique figure au nombre des tués.

Les hôpitaux de l'enclave palestinienne sont saturés. Certains se retrouvent à court de médicaments et ont les pires difficultés à assurer les soins d'urgence.

Les camps de fortune se multiplient. Selon l'agence pour l'aide aux réfugiés palestiniens, le nombre de déplacés dans la bande de Gaza serait le triple du pic atteint lors du conflit de 2008-2009.

'Pire que ça, ça n'existe pas ! se lamente un réfugié. Ni douche, ni toilettes, ni commodités minimum ! L'eau est tellement salée qu'elle n'est même pas bonne pour des animaux !'

Les Gazaouis sont encore sous le choc de l'attaque contre l'école de Beit Hanoun où une quinzaine de réfugiés ont été tués par un obus israélien jeudi.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou dit réfléchir à une trêve humanitaire pour permettre l'entrée d'une aide dans le territoire.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/07/2014
Publicité