Vidéo associée: 

“Les activistes de Greenpeace ne sont pas des pirates” (Poutine)

Corps: 

Greenpeace n’a pas commis d’acte de piraterie, Vladimir Poutine le reconnaît. Les trente militants écologistes toujours détenus à Mourmansk ne devraient donc pas être poursuivis pour ces faits très graves, qui leur auraient courir le risque d’une peine allant jusqu‘à quinze ans de prison.

Le président russe :
“Il est parfaitement évident que ce ne sont pas des pirates. Mais le fait est qu’ils ont tenté de saisir la plateforme pétrolière. Nos autorités, nos garde-frontières, ne savaient pas qui étaient réellement ces personnes, sous la bannière de Greenpeace. Et spécialement à la lumière de ce qui s’est passé au Kenya – ça aurait pu être n’importe quoi”.

Satisfaction et soulagement côté Greenpeace, qui n’a cessé de mettre en avant le caractère pacifique de son opération.

Evgenia Belyakova, Greenpeace :
“Dieu merci, il y a un haut responsable qui a enfin admis que cette accusation de piraterie n‘était pas juste en ce qui nous concerne. Toutes nos actions sont non-violentes et pacifiques”.

Deux militants de Greenpeace ont tenté de monter sur une plate-forme de Gazprom dans l’Arctique, entraînant l’arraisonnement sans ménagement et le remorquage jusqu‘à Mourmansk de son brise-glace, l’Arctic Sunrise.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

22/08/2017

Pages