Vidéo associée: 

Publié le 16/01/2017

L'équipe de Macron ne veut pas de "crevards"

Corps: 

La campagne d'Emmanuel Macron pour la présidentielle est en train de prendre un élan incontestable, à trois mois du premier tour de scrutin. Présenté comme un paria par la plupart des cadres du PS après son départ du gouvernement et sa décision de ne pas passer par la primaire organisée par le parti, il séduit dorénavant de plus en plus de figures socialistes. Celles-ci n'hésitent d'ailleurs plus à se montrer lors de ses meetings. L'ancien ministre de l'Economie a ainsi pu compter sur la présence du président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, au discours qu'il a donné à Lille le samedi 14 janvier. La ministre de l'Environnement Ségolène Royal ne cache pas, elle non plus, son attrait pour la candidature d'Emmanuel Macron. Face à cet afflux attendu de nouveaux soutiens, l'entourage du candidat tient cependant à fixer des limites. L'un de ses proches a en effet confié au Parisien qu'il ne fallait pas qu'En Marche! devienne "une succursale du PS" tandis qu'un autre ne mâchait pas ses mots, prévenant que le mouvement "ne prendra pas les crevards".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet