Vidéo associée: 

“L’Eglise doit se tourner vers l’avenir” (Pape François)

Corps: 

L’interview du pape à la revue des jésuites italiens, Civilta Cattolica, fait couler beaucoup d’encre. D’après le souverain pontife, l’Eglise serait “obsédée” par deux thèmes de société: l’homosexualité et l’avortement.
Les conséquences? A trop juger les comportements non conformes au dogme catholique, l’Eglise aurait perdu sa mission première, à savoir, soigner les plaies et réchauffer les coeurs des fidèles.

“Pour moi, c’est le seul pape qui a eu le courage de reconnaître les problèmes internes à l’Eglise et de les affronter. Il ne condamne pas l’homosexualité, les divorces. Toutes ces questions que l’on se pose, un pape doit s’y intéresser car cela concerne ses fidèles”, explique un habitant de Rome.”
“Le pape montre sa volonté de rénover l’Eglise et je suis entièrement d’accord avec ça. Avec lui, on est forcément heureux. Au final, on a enfin un souverain pontife novateur et j’espère qu’il va continuer dans ce sens, en particulier sur les questions de société”, explique un habitant de Rome”, renchérit ce Romain.

Premier pape non européen, François marque une rupture avec son prédécesseur Benoît XVI.
S’il est plus modéré, il n’envisage toutefois pas une rénovation brutale du dogme catholique. Mais sa position est claire, l’Eglise doit désormais se tourner vers l’avenir.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

22/08/2017
22/08/2017

Pages