Vidéo associée: 

Législatives périlleuses sur fond de Brexit en Irlande du Nord

Corps: 

Des législatives anticipées ont été organisées ce jeudi 2 mars après la démission, au début de l'année, du vice-premier ministre nationaliste Martin McGuiness et de la cheffe du gouvernement, l'unioniste Arlene Foster. Accusée d'avoir engendré des pertes conséquentes pour l'économie, avec son programme d'incitation à l'énergie renouvelable, la Première ministre se représente. Son parti, fidèle à la couronne d'Angleterre, est donné favori.

Irlande du Nord: élections gouvernementales sur fond de crise politique https://t.co/aFPFGHgeHs pic.twitter.com/d2ju1zm5qw- Monsieur M. (@SilvereMeya) 1 mars 2017

Côté indépendantistes, c'est Michelle O'Neil qui représente le Sinn Féin. Un parti qui s'est opposé au Brexit alors que les Unionistes l'ont défendu.

Une nouvelle pomme de discorde entre deux camps contraints de gouverner ensemble selon l'accord de paix de Belfast. S'ils ne trouvent pas d'accord, c'est Londres qui serait chargé de reprendre les rennes de l'Ulster.

'Le processus politique continue en Irlande du Nord, insiste le Secrétaire d'État britannique pour l'Irlande du Nord, James Brokenshire. Mon objectif est de voir un nouveau gouvernement en place le plus vite possible, rien d'autre'.

La paix en #IrlandeduNord, possible " dommage collatéral " du #Brexit... et il y en aura d'autreshttps://t.co/PvD8THcQGx- LesProgressistesHK_M (@ProgressistesHK) 1 mars 2017

La sortie de l'Union européenne signifie pour l'Irlande du Nord la réapparition de frontières avec la République d'Irlande. Inacceptable pour les nationalistes.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/03/2017