Vidéo associée: 

Le virus Zika pourrait aussi affecter le tourisme

Corps: 

A six mois des Jeux Olympiques de Rio, le virus Zika vient perturber les préparatifs de la manifestation, qui arrivent dans leur dernière ligne droite au Brésil. Le pays doit faire face à l'épidémie avec le seul moyen disponible à ce jour : la prévention. La priorité reste donc de protéger les femmes enceintes. Cette fièvre tropicale, dont l'épidémie actuelle coïncide avec l'explosion de cas de nouveaux-nés microcéphales, essentiellement au Brésil, se transmet par une piqûre de moustique tigre, à l'instar de la dengue et du chikungunya.

20 femmes enceintes infectées par le virus Zika dans les DOM https://t.co/5gyu2iYZi5- Le Parisien - Santé (@LeParisienSante) 3 Février 2016

'Chaque jour, j'applique toutes les vingt minutes du répulsif anti-moustiques', indique une femme enceinte brésilienne, 'j'essaie de porter des habits longs, mais avec la chaleur c'est compliqué'. Le gouvernement brésilien recommande aux femmes enceintes d'éviter de se rendre au Brésil et l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) vient de déclarer le virus urgence de santé publique mondiale.

(function(d, s, id) (document, 'script', 'facebook-jssdk'));WHO announced today that the recent cluster of neurological disorders and neonatal malformations reported in the...Posté par World Health Organization (WHO) sur lundi 1 février 2016

Le comité organisateur des jeux de Rio jure qu'il n'y a aucun risque pour la santé des athlètes, et les autorités assurent qu'elles gagneront la bataille contre Zika, puisque le nombre de moustiques diminue fortement au mois d'août, mais sans qu'aucune certitude ne puisse être établie ne pareil cas. 'Ce n'est pas la saison des pluies ici', affirme Joao Grangeiro, directeur médical du comité organisateur Rio 2016, 'donc si on se réfère au passé, le risque de contamination pendant les Jeux Olympiques n'est pas si élevé que cela, à cette période', relativise-t-il. Les compagnies aériennes commencent cependant à proposer aux femmes enceintes, amenées à voyager dans les pays touchés par Zika, un remboursement ou un échange de leur billet. Mais pour l'instant, les touristes continuent à voyager au Brésil, où près d'1,5 millions de personnes ont été touchées par l'épidémie en l'espace d'un an. Actuellement, les voyageurs n'auraient pas prévu d'annuler leur séjour dans les destinations à risque, mais les ventes d'assurances annulation ont explosé. Un phénomène considéré comme un signe avant-coureur de l'impact que Zika pourrait avoir dans les semaines à venir. L'épidémie s'est rapidement propagée dans 25 pays d'Amérique. Seuls le Chili continental et le Canada devraient être épargnés, mais quatre millions de personnes devraient être bientôt infectées sur l'ensemble du continent selon l'OMS, alors que le virus touche pour l'heure trente pays dans le monde.

#Zika: l'Asie particulièrement vulnérable, selon des spécialistes https://t.co/ttSYT7CEOU par HutchisonPeter #AFP pic.twitter.com/W8rkVEzSOt- Agence France-Presse (afpfr) 3 Février 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 03/02/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité