Vidéo associée: 

Le tourisme israélien frappé par le conflit à Gaza

Corps: 

Les revenus de la saison estivale sont d'ores et déjà compromis pour l'industrie touristique israélienne. Le patron de l'association des tours opérateurs israéliens estime entre 30 et 40% la chute des revenus de la saison soit environ 500 millions de dollars.
L'impact du conflit à Gaza a déjà touché les professionnels du tourisme et s'il n'y a plus de liaisons aériennes sur Israël, ce sera une véritable catastrophe : c'est le sentiment qui prédomine.
'L'aéroport Ben Gourion est l'endroit le plus sûr de la terre, le plus sûr en Israël. Jusqu'à maintenant 80 vols à destination d'Israël ont été annulés, affirme Ofer Leffler, le porte-parole de l'autorité responsable des aéroports israéliens. Nous espérons dans les heures à venir qu'ils vont changer leur décision et revenir en Israël'.
Le taux d'occupation des hôtels est tout juste à 30% actuellement contre 70 à 80% pendant les étés oú Israël ne connaît pas de conflit.
A l'absence de visiteurs étrangers, en particulier de pélerins, vient s'ajouter l'appel de dizaines de milliers de réservistes dans l'armée, déprimant le marché touristique intérieur.
L'association des hôteliers israéliens estime qu'il y aura 35% de visiteurs en moins dans les régions touristiques au troisième trimestre. Selon la compagnie aérienne israélienne El Al, ses pertes seront de 50 millions de dollars.
Un des membres du comité monétaire de la Banque d'Israël affirmait mercredi que les secteurs les plus porteurs de l'économie israélienne vont tenir le choc et que les principaux indicateurs économiques tels que les investissements, l'intérêt dans les hautes technologies et les exportations de seront pas affectés.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/07/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI