Vidéo associée: 

Le suspens est à son comble à laube des législatives aux Pays-Bas

Corps: 

Hier encore, un grand nombre d'électeurs se disait indécis pour ce scrutin marqué par d'importantes tensions avec la Turquie. Un scrutin d'autant plus crucial qu'il pourrait donner le ton pour les autres élections à venir en France et en Allemagne....

Après avoir fait la course en tête, le populiste Geert Wilders semble avoir perdu de son élan. Il a affronté hier soir les autres candidats lors d'un débat tendu

'L'année dernière, il y a eu toutes ces attaques en Allemagne et en Europe. [...] Ce n'est pas seulement le djihad qui est dangereux, c'est l'islam en tant que tel. Plus on regarde ailleurs, plus l'islam s'assurera que les Pays-Bas n'existent plus en tant que monde occidental libre. Et l'on ne devrait jamais laisser ça arriver'.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement sortant, le libéral Mark Rutte faisait campagne à La Haye en s'opposant fermement à la sortie de l'Union européenne

'Pas de Nexit. Je veux garder ce pays en sécurité, stable et prospère. Cela signifie être membre d'organisations internationales, comme l'OTAN et l'Union européenne qui fournissent de nombreux emplois dans le commerce. Un million et demi d'emplois sont directement liés au marché unique.'

Quel que soit le vainqueur, aucun des 28 candidats ne devrait obtenir de majorité absolue. La formation d'une coalition pourrait prendre plusieurs semaines.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/03/2017
Publicité

Contenus sponsorisés