Vidéo associée: 

Le patron de lEurogroupe Jeroen Dijsselbloem refuse de sexcuser

Corps: 

Et bien non, le chef de l'Eurogroupe, la réunion mensuelle informelle des ministres des Finances de la zone Euro, ne s'excusera pas après ses propos controversés.

Dans une interview publiée en Allemagne le néerlandais Jeroen Dijsselbloem
après avoir rappelé la solidarité des pays du nord de l'Europe pour le sud avait ajouté 'celui qui la réclame a aussi des devoirs. Je ne peux pas dépenser tout mon argent pour le schnaps et les femmes et ensuite réclamer leur soutien.'

Autant dire que le Sud de l'Europe n'a pas apprécié...

Augusto Santos Silva, ministre des Affaire étrangères du Portugal : 'De nombreuses personnes ont compris que le président de l'Eurogroupe n'est pas en position de rester à ce poste et le gouvernement portugais partage cette opinion. Les commentaires de Jeroen Dijsselbloem sont absolument inacceptables.'

Même son de cloche en Espagne où le ministre de l'Economie exige des excuses.

Alors qu'en Italie on demande simplement sa démission
dès que possible au moins pour sauver la crédibilité des institutions européennes.

M. Dijsselbloem perdra dans les prochains mois son poste de ministre des Finances après la déroute historique de son Parti travailliste aux dernières législatives aux Pays-Bas, mais son mandat à la tête de l'Eurogroupe court jusqu'au 1er janvier 2018.

Partager cette vidéo :

Publié le 22/03/2017