Vidéo associée: 

Le Parti pirate, à l’assaut de l’Islande !

Corps: 

Les électeurs islandais votent aujourd'hui, et les derniers sondages placent cette formation créée en 2012 par des anarchistes, des hackers et des militants de l'internet libre en deuxième position, derrière les conservateurs du parti de l'indépendance.

Ils n'ont qu'entre un et quatre points d'écart.

'Nous voulons vraiment moderniser notre système. Nous sommes une sorte de nouveau mouvement auquel tout le monde peut adhérer - et nous avons réussi à saisir l'esprit de changement que souhaitent tant de jeunes en Islande', affirme Birgitta Jonsdottir, la dirigeante du parti.

Les élections ont été convoquées de manière anticipée, après la démission de l'ex-Premier ministre Sigmundur Gunnlaugsson après le scandale des Panama Papers, ayant révélé que lui et sa femme s'adonnaient à l'optimisation fiscale.

'Tous les anciens partis ont essayé, disons depuis la crise, et les gens n'ont pas été contents de la manière dont ils ont géré l'austérité et l'économie en général, et les gens ont aussi réclamé plus de démocratie, et cela ouvre en quelque sorte un espace pour les nouveaux partis', explique Eva Heida Onnudottir, professeur de sciences politiques à l'université d'Islande.

Le pays a été l'un des plus durement frappé par la crise financière de 2008. Un mouvement de contestation avait entraîné la chute du gouvernement, mais le scandale des Panama Papers n'a fait que raviver la crise de confiance entre la population et ses gouvernants.

Partager cette vidéo :

Publié le 29/10/2016
Publicité

Contenus sponsorisés