Vidéo associée: 

Le Parlement russe soutiendra le choix de la Crimée

Corps: 

La tension reste palpable en Crimée, où des forces spéciales russes, sans insignes, continuent de patrouiller à travers la péninsule ukrainienne, même si Moscou persiste à dire qu’il s’agit de groupes d’autodéfense, et non de ses propres soldats.

Le nombre de ces militaires aurait doublé en l’espace d’une semaine. Ils seraient désormais 30.000 à stationner aux endroits stratégiques de la Crimée, selon un porte-parole des garde-frontières ukrainiens, un chiffre qui comprend toutefois les militaires de la Flotte russe de la mer Noire, qui est basée en permanence à Sébastopol.

Depuis une semaine, tous les regards sont tournés vers cette république autonome ukrainienne, à majorité russophone, qui menace de faire sécession.

Ce vendredi, des observateurs de l’OSCE – l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe – ont à nouveau essayé d’entrer dans la péninsule, avant d‘être bloqués, comme la veille, par des hommes armés et cagoulés.

Par ailleurs à Moscou, des députés du Parlement russe ont assuré qu’ils soutiendraient le choix de la Crimée lors du référendum du 16 mars. Les électeurs de la péninsule auront le choix entre un rattachement à la Russie et une autonomie renforcée.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/03/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

23/02/2017

Pages

Publicité