Vidéo associée: 

Publié le 28/11/2015

Le pape en Ouganda appelle à la fin de la corruption et du tribalisme

Corps: 

Deuxième étape de la visite du pape en Afrique, avec un arrêt en Ouganda. Et au moment où l'Europe traverse une grave crise migratoire, François a félicité les Ougandais pour l'accueil 'extraordinaire' qu'ils ont réservé à plus de 500.000 réfugiés ces dernières années, principalement des personnes venues de RDC et du Sud-Soudan.

Le pape était auparavant au Kenya, où son message était adressé aux 'minorités qui concentrent le pouvoir et la richesse'. Il a visité le bidonville géant de Kangemi, en banlieue de la capitale kenyane Nairobi.

François a appelé la jeunesse à résister à la corruption, au tribalisme et à la radicalisation, avant d'être accueilli dans la joie et la fête par des dizaines de milliers de personnes au grand stade de Kasarani.

'Je me pose la question, peut-on justifier la corruption juste par le fait que tout le monde est corrompu ? Comment pouvons-nous être chrétiens et surmonter cette corruption diabolique'?

Et dans un pays souvent déchiré par les différences éthniques, François a appelé les jeunes à lutter contre le tribalisme.

Ce dimanche, c'est en République de Centrafrique que le pape terminera cette tournée africaine. Le pays est déchiré par une quasi-guerre civile depuis 2013 et des milices chrétiennes assiègent en ce moment plusieurs quartiers musulmans de la capitale, Bangui.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet