Vidéo associée: 

Le nucléaire au cœur des débats pour la présidentielle iranienne

Corps: 

Saïd Jalili a été vendredi la cible de toutes les attaques lors du dernier débat pour la présidentielle iranienne, qui se tiendra le 14 juin. Le négociateur en chef dans le dossier nucléaire est critiqué par les sept autres candidats pour son intransigeance. À commencer par l’ancien chef de la diplomatie, Ali Akbar Velayati, qui lui reproche de ne pas avoir fait avancer cet épineux dossier depuis plusieurs années. “Les sanctions se sont multipliées à l’encontre de Téhéran et la population en souffre”, lance le conseiller diplomatique du guide suprême, l’ayatollah Khomeini.

Mêmes invectives de l’ancien chef de l‘état-major, Mohsen Rezaï, qui est loin d‘être favori. Plus modéré, l’ancien négociateur Hassan Rohani souligne qu’il “est bon de voir les centrifugeuses tourner, mais uniquement lorsque la population est capable de survivre, que les usines et les industries sont en bonne santé”. Le maire de Téhéran, Mohammad Bagher Ghalibaf, élargi le débat et propose un changement de politique étrangère.

Quelle que soit l’issue du débat, le futur président devra convenir au guide suprême. Pourtant les sanctions occidentales sont un véritable enjeu électoral. Elles ont provoqué une grave crise économique, avec une inflation officielle de 31% et une dévaluation de la monnaie de 70%.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/06/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages