Vidéo associée: 

Le Kurdistan, refuge des minorités religieuses irakiennes

Corps: 

Des milliers d'Irakiens qui ont fui Sinjar, pour se réfugier dans la montagne. Un hélicoptère des forces kurdes est venu leur livrer de l'aide. Seulement une vingtaine d'entre eux aura la chance d'embarquer à bord et de quitter cette montagne désertique, où ils sont assiégés par les combattants de l'État islamique.

Ici à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, des centaines de Chrétiens ont trouvé refuge dans une église. Beaucoup ont quitté Mossoul, quand la ville a été prise début juin par les djihadistes. Dans leur fuite, ils ont tout perdu.

'Nous sommes de Mossoul, de Hamdaniya. Tous les Chrétiens de Mossoul ont fui. Il n'y a personne pour nous aider. Nous appelons des pays étrangers à nous accueillir, nous ne voulons plus rester en Irak. L'Etat islamique cherche les Chrétiens, les Yazidis, les Shabaks et toutes les minorités', dit un Chrétien.

'Nous vivons dans des conditions dramatiques, et personne ne nous ouvre la porte. Nous n'avons pas de nourriture et rien à boire. Nous sommes des déplacés, les gens sont malades - un homme âgé est mort hier. Je ne sais pas quoi dire de plus', explique une réfugiée chrétienne avant d'éclater en sanglots.

Les Peshmergas, combattants des forces kurdes, résistent encore à l'avancée des jihadistes, mais pour combien de temps ?

D'après l'ONU, environ 200 000 Irakiens auraient fui encore plus au Nord à Dohuk. 10 000 auraient passé la frontière pour gagner la Turquie.

Partager cette vidéo :

Publié le 10/08/2014