Vidéo associée: 

Publié le 13/07/2017

Le futur directeur du FBI montre patte blanche

Corps: 

Il préférera démissionner que de céder aux pressions de la Maison blanche, il ne laissera jamais le travail du FBI être influencé par autre chose que la quête d'une justice impartiale, c'est ce qu'a déclaré Christopher Wray lors de son audition au Sénat. Choisi par Donald Trump pour diriger le Bureau fédéral d'investigation, il a passé toute la journée à tenter de convaincre de son indépendance vis-à-vis du président :

'Mon engagement est celui-ci, respecter la loi, la constitution, suivre les faits, peu importe où ils mènent, et il n'y a personne sur cette planète dont le lobbying ou l'influence pourrait me convaincre de classer ou d'abandonner une enquête justifiée et motivée.'

Christopher Wray doit être nommé pour 10 ans, si le Sénat valide sa nomination. Il succédera à James Comey, brutalement limogé par Donald Trump, il y a deux mois, alors qu'il supervisait l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle, et notamment les contacts entre des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump et le gouvernement russe.

Et c'est justement le comportement de Trump à l'égard du directeur du FBI pendant cette enquête qui a poussé deux élus démocrates, Brad Sherman, en tête, à lancer une procédure de destitution du président américain pour entrave à la justice. Une 'première étape d'une longue route'. Les démocrates espèrent que l'incompétence impulsive de Trump, avec le temps, poussera, des Républicains à se joindre à ce combat. Mais il faut savoir qu'aucun président américain n'a jamais été destitué.

Trump's pick for FBI director affirms Russia probes are not 'a witch hunt' https://t.co/BHlXS04K72 pic.twitter.com/SVe4lxvjBt- HuffPost Politics (@HuffPostPol) 13 juillet 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet