Vidéo associée: 

Le FN recherche désespéremment des financements

Corps: 

Une campagne présidentielle a un coût ! Et à l'approche de l'échéance, le Front national s'active pour trouver des financements. Problème : Marine Le Pen n'en finit plus d'essuyer des refus des banques françaises. La présidente du FN a donc décidé d'essayer de se faire prêter de l'argent à l'étranger. Selon Europe 1, elle aurait envoyé des demandes de prêt à 45 banques internationales, notamment en Chine, en Inde et en Russie. Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, a d'ailleurs confirmé l'information au Figaro, ajoutant qu'il leur fallait trouver au minimum 27 millions d'euros pour financer les deux campagnes à venir : la présidentielle et les législatives. "Nous attendons les retours. Mais ce serait quand même un vrai problème démocratique si une candidate de l'envergure de Marine Le Pen n'arrivait pas à se financer", a-t-il lancé. En 2014, le Front national avait d'ailleurs déjà fait appel à un établissement russe, la First Czech Russian Bank, pour trouver 9 millions d'euros. Depuis le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, il semblerait que les banques françaises rechignent à prêter de l'argent aux candidats. "L'effet Bygmalion est catastrophique pour tout le monde. À cause des tricheries de l'UMP, l'affaire Bygmalion, les banques sont encore plus réticentes", expliquait en février dernier Florian Philippot.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/05/2016