Vidéo associée: 

Le droit à l'avortement encore fragile en France

Corps: 

Une femme sur trois interrompt sa grossesse au moins une fois dans sa vie en France, mais certains centres sont encore à la traîne dans l'accompagnement de cet acte. "Il est encore souvent perçu comme un acte un peu transgressif pour beaucoup de gens. Mais je pense que c'est essentiellement un problème d'information et de connaissance de la méthode", estime le docteur Inès Perin, de l'hôpital Delafontaine en Seine-Saint-Denis.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI