Vidéo associée: 

Le copilote de l’A320, Andreas Lubitz, a caché un arrêt maladie valable pour le jour du crash

Corps: 

Coup sur coup sortent des révélations stupéfiantes sur la personnalité du jeune copilote allemand de l'Airbus A320 qui s'est écrasé mardi dernier dans le sud des Alpes françaises. Andreas Lubitz a caché qu'il faisait l'objet d'un arrêt maladie le jour de la catastrophe aérienne, c'est ce qu'a annoncé ce vendredi à la mi-journée le parquet de Düsseldorf, en Allemagne.

Depuis hier, la police mène des perquisitions aux deux domiciles du copilote, à Düsseldorf où il avait son propre logement, et à Montabaur, une petite ville située entre Francfort et Düsseldorf, où vivent ses parents chez qui il séjournait souvent. Selon le parquet, les enquêteurs ont trouvé des formulaires médicaux d'arrêts maladie qui étaient 'détaillés et déchirés'; ils étaient notamment valables pour le 24 mars, le jour où Andreas Lubitz est soupçonné par la justice française d'avoir volontairement précipité l'avion de la compagnie Germanwings sur la montagne près de Barcelonnette, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

Les arrêts de travail découverts viennent appuyer la thèse selon laquelle le copilote de 27 ans, indique le parquet de Düsseldorf, 'a caché sa maladie à son employeur (Germanwings) et à son environnement professionnel'. Il avait interrompu son entraînement de pilotage 'durant un certain temps', avait indiqué hier le patron de la Lufthansa, la maison-mère de la compagnie Germanwings. La presse allemande a révélé qu'Andreas Lubitz, présenté comme sportif et 'très compétent' par ses proches, avait souffert d'une grave dépression il y a six ans.

Aucune lettre d'adieu ou courrier annonçant un acte prémédité n'a été retrouvé, précise enfin la justice allemande. Aux commandes de l''Airbus A320, qui devait relier Barcelone à Düsseldorf, le copilote a entraîné dans la mort 149 personnes...

Partager cette vidéo :

Publié le 27/03/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages