Vidéo associée: 

Le Centre culturel d’Idomeni, une parenthèse pour les enfants réfugiés

Corps: 

Plus de 10 000 réfugiés, peut-être 15 000 selon Médecins Sans Frontières, vivent ou plutôt survivent à Idomeni. Ils manquent de nourriture, et de médicaments. La police greque doit organiser presque tous les jours la distribution de nourriture pour éviter les violences.

Les autorités greques ont promis qu'elles allaient vider le camp, sans préciser de date.

Il y a environ un mois, des volontaires ont eu l'idée d'ouvrir ce centre culturel, une vraie école. Ils n'ont reçu l'aide d'aucune organisation, mais celle des réfugiés. Tous les professeurs ici sont eux-mêmes des réfugiés.

Entre 120 et 130 enfants viennent apprendre ici tous les jours. Le soir, il y a aussi des cours pour les adultes.

'Là maintenant, il n'y a pas beaucoup de possibilités pour leur avenir. Donc c'est important qu'ils puissent avoir l'opportunité de se concentrer sur quelque chose d'autre, sur la connaissance, l'éducation', estime une volontaire allemande.

Parmi les matières enseignées, il y a l'anglais, les maths, ou encore l'allemand. Les enfants qui viennent à l'école reçoivent aussi un petit déjeuner et un repas par jour. C'est surtout l'occasion de se changer les idées.

'Changer la situation, ça ne dépend pas de nous. Peut-être qu'on peut juste les booster, les faire rire. Je pense que c'est très important. Ils ont besoin de rire', dit un volontaire espagnol, déguisé en clown.

Our clowns performing at the #Idomeni cultural centre in #Greece. #RefugeesMatter MrDanLees sarah_hickson pic.twitter.com/NYct8Sht2l- ClownsWithoutBorders (@childrenlaughUK) 29 avril 2016

A Idomeni, les enfants sont très nombreux. Ils représentent peut-être la moitié des réfugiés. Si le camp était vidé de ses occupants, le centre culturel prévoit de s'installer dans un autre.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/05/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI